Chateau Pau Aerienne Patrice GabelinChateau Pau Aerienne Patrice Gabelin
©Chateau Pau Aerienne Patrice Gabelin

Quartier du château Forteresse imprenable et château royal

Emblématique et indissociable de l’histoire de Pau, immuable et rassurant, le Château de Pau domine le gave de Pau et se dresse face aux Pyrénées. Défense imprenable, puis résidence des rois de Navarre, il est aujourd’hui connu pour avoir été le berceau de Henri IV. Mais ses murs résonnent de 1 000 ans d’une histoire qui murmurera à votre oreille lorsque vous en ferez la visite. Le Château de Pau, c’est aussi un domaine, un parc immense aux arbres centenaires. Le quartier du château vous fait replonger dans le riche passé de la capitale béarnaise des vicomtes de Foix et de Béarn, de Gaston Fébus, de Jeanne d’Albret et des rois de Navarre.

Un chateau digne d'un roi

Lieu de naissance du roi Henri IV, le château de Pau était le coeur du quartier du pouvoir à Pau. Mais il a déjà une longue histoire.

De simple fortification au 10e siècle, il devient château au 12e ! Les vicomtes de Béarn l’agrandissent et le renforcent au à peu. Gaston Fébus, comte de Foix et vicomte de Béarn, le transforme en citadelle imprenable au 14e siècle.

Remanié et fortifié, il devient chateau royal, quand conséquence du mariage de Gaston IV avec Eléonore de Navarre (héritière du royaume), leur petit fils-François Fébus accède au trône de Navarre en 1480.

La Renaissance apporte son lot d’innovations au chateau, sous l’influence d’Henri II d’Albret et de Marguerite d’Angoulême (soeur de Francois Ier).

En 1553, c’est un château digne d’un roi de France et de Navarre quand naît celui qui est alors Henri III de Navarre avant de devenir Henri IV, roi de France et de Navarre.

Le Musée du Chateau

La richesse des décors et la beauté des immenses salles ne laissera personne indifférent. Le Musée du Chateau propose des visites commentées ainsi que de très belles collections. Tapisseries somptueuses, tableaux uniques, livres rares et mobiliers précieux prennent place dans un lieu préservé des atteintes du temps. Un voyage dans le passé d’où vous ressortirez les yeux et l’esprit heureux et rassasiés…

« Febus me fe » (Fébus me fit). Cette devise inscrite dans les murs du Château de Pau est celle de Gaston Fébus (1331-1391). Prince puissant, avisé, cultivé, le Comte Soleil fut à l’origine d’une riche période de développement pour le Béarn.

Le domaine du Chateau

Le « jardin du Midi » de Gaston Fébus au 15e siècle se signale déjà par sa beauté. Mais c’est au 16eme siècle qu’Antoine de Bourbon et Jeanne d’Albret vont donner leur pleine mesure aux parcs et jardins du Chateau qui inspireront Henri IV pour ses propres jardins d’Ile de France.

Le domaine royal de Pau a embelli au fil et a fait l’objet de toutes les attentions des rois de Navarre :

  • Le Petit Jardin pour se promener autour du château avec tonnelles et galerie couverte ;
  • Le Jardin du Bas aux arbres taillés véritables oeuvres d’art topiaires ;
  • Le Jardin du Haut,  des vergers parcourus de canaux, viviers à poissons qui norrissent le Chateau;
  • Le Petit Parc clos de murs, où l’allée « de Madame », belle allée sablonneuse bordée d’ormes, mène au Castet Béziat, un pavillon à un étage construit par Jeanne d’Albret.

Ils enchantent les visiteurs au fil des siècles qui en laissent des traces dans leurs écrits :

En 1418, le sire de Caumont décrit le château de Pau et parle d’un « beau jardin » avec « une belle fontaine ».
1598 Jacques Esprinchart, étudiant rochelais qui fait le tour de l’Europe y voit « les plus beaux [qu’il ait vus] en aucun endroit de l’Europe ».
1644 : un visiteur parle de « jardin considérable », aux « arbres prodigieux »…

Aujourd’hui, les 22 ha du domaine national sont le poumon vert de Pau où l’on aime à flâner !

En famille

Faites plonger toute la famille dans l’Histoire  : ça brille, c’est beau, on apprend des anecdotes amusantes et après on peut aller courir dans les allées du parc. Les parents comme les enfants devraient adorer cette visite !

Quand il pleut

Une visite parfaite à programmer par temps gris comme par grandes chaleurs.  Les dorures éclatantes du chateau vous mettront du soleil au coeur et la température constante vous rafraichira les idées !

Sans voiture

Le quartier du Château est piétonnier. Garer vous dans les parking municipaux, avant de venir découvrir le chateau !

Nature en ville

Prenez le temps d’une grande balade dans le domaine du château. Prévoyez le pique-nique, les enfants vont pouvoir se défouler et vous prendre le temps d’une pause nature avant de remonter le boulevard des Pyrénées  !

Le parlement de Navarre

Le Béarn a longtemps été un État indépendant, avec ses institutions propres, les « États de Béarn », rattaché au royaume de Navarre. Ils disposer de leur propres lois. En 1620, ils sont rattachés à la couronne de France et les états du Béarn devient le Parlement de Navarre, «séant à Pau» en 1620. Il est le symbole du rattachement du Béarn à la couronne de France. Les rois de France deviennent roi de France et de Navarre.

Lors de la dissolution du Parlement en 1789, le bâtiment continue d’abriter l’administration de la justice jusqu’en 1856. Il aura bien des destinations différentes et accueille aujourd’hui les assemblées du Conseil départemental des Pyrénées Atlantique.

Le quartier du château

Le quartier du château est un joli quartier piéton dont les maisons à colombages et les ruelles pavées restituent l’ambiance médiévale. Entre le Hédas et le boulevard des Pyrénées, il surplombe la gave de Pau et le quartier de la monnaie : le sommet de la tour de la Monnaie se porte au niveau des jardins du château.

On aime flâner dans ce quartier historique pour ses terrasses, ses salons de thé, de restaurants et ses petites boutiques.

Fermer