Blason PauBlason Pau
©Blason Pau

Béarn Terre de caractère

Incontournables béarnais

En Béarn, nos grands cours d’eau s’appellent des gaves. Les villes qu’ils traversent ont autant de caractère que ces rivières intrépides. Depuis Pau, en longeant le Gave, partez à la rencontre de Nay, Oloron Sainte-Marie, Orthez, Navarrenx, Sauveterre, Laàs. Sans oublier de faire un détour par Salies-de-Béarn…

1. La bastide de Nay Plaisir d'eaux vives

Nay est une jolie bastide devenue un carrefour commercial prospère. Aujourd’hui encore son marché du mardi matin est l’un des plus importants de la région. Cette réussite a permis à un riche commerçant en tissu, Pedro Sacaze, d’édifier La Maison Carrée, sur la place centrale. À Nay, le gave de Pau conserve sa vigueur de torrent de montagne. C’est le lieu pour assouvir ses envies de sport d’eaux vives à la base de loisirs voisine du Saillet à Lestelle-Bétharram. Prenez le temps de visiter la Minoterie, un gigantesque moulin devenu galerie d’art contemporain.

2. Oloron-Sainte-Marie  Béret béarnais et chocolat suisse

La capitale du Haut-Béarn ouvre sur la vallée d’Aspe. Ville épiscopale, elle garde trace du passé dans ses pierres. Le portail sculpté de sa cathédrale est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Pour la Béarn attitude, à Oloron Sainte Marie, vous trouverez de beaux bérets bien béarnais que fabrique l’usine Laulhère depuis 1840. Et même si le chocolat Lindt n’est pas béarnais, il est bien fabriqué à Oloron, dont la tradition chocolatière remonte à 1915.

 

 Roadtrip

Le Béarn se prête à de très beaux roadtrips. Laissez-vous guider dans une région à la belle nature !

 Office du Tourisme

Pour organiser votre programme de vacances, rendez-vous à l’Office du Tourisme !

 Randonnées

En vélo ou à pied, de belles randonnées vous attendent. N’oubliez pas votre une gourde d’eau fraîche !

 En montagne

Selon la saison, pensez à vous informer sur la météo et sur l’accessibilité des cols.

3. Navarrenx Un pour tous, tous à Navarrenx

La bastide de Navarrenx est au coeur des terres des mousquetaires d’Alexandre Dumas. Nos Gascons préférés ont grandis autour de Navarrenx. Située sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle (voie du Puy-en-Velay), elle accueille des pèlerins depuis le Moyen-Age. Profitez-en pour goûter du saumon sauvage pêché dans le gave d’Oloron, sous ses remparts… Cela valait bien le détour, non ?

4. Salies-de-Béarn Le sel de la vie

La Heste de la Saü : à Salies-de-Béarn on fête le sel qui fait sa renommée depuis l’Antiquité ! Alimentée par une source d’eau salée, Salies-de-Béarn a bâti sa richesse sur l’or blanc. Elle sera la source de l’établissement thermal ouvert en 1815 où viendront en cure la famille Eiffel, Marcel Proust, Francis et Zelda Scott Fitzerald… Célèbre pour les amateurs de bon goût, le jambon de Bayonne, le vrai, est salé avec le sel de Salies !

5. Orthez Fierté béarnaise

C’est dans l’ancienne capitale des vicomtes de Béarn que Gaston Fébus déclara l’indépendance du Béarn. La devise d’Orthez donne le ton : “Toque-y si gauses” (Touches-y si tu l’oses !). On y voit encore le donjon du Château Moncade. Au 16e siècle, Jeanne d’Albret crée à Orthez une académie protestante. Une mémoire que l’on retrouve dans le musée Jeanne d’Albret. La ville vivra un important essor au 20e siècle avec la découverte du gisement de Lacq, le plus grand gisement de gaz naturel de France qui amènera de nombreuses industries de la pétrochimie à s’installer dans la région.

Fermer